29 décembre 2015

Mitsou, la star de la rue Dorion

Je dois avouer qu’en tombant sur cette photo tout à l’heure, j’ai eu un pincement de coeur ! Ça a été notre fidèle fille pendant presque 12 ans. Mitsou. Elle a vécu avec nous tellement de beaux moments. Comme la plupart des chiens elle était un être vivant très intelligent et très sensible.

1930850_160834294280330_4996938980788368310_n1Francis tout jeune, je crois 22 ou 23 ans ! Étudiant en électronique avant de devenir enseignant en électronique à EPOC Montréal.

Elle ressentait notre bonheur et aussi les dures douleurs que nous avons vécus. Bien sûr elle dormait avec nous, elle était toujours avec nous. Elle a connu nos amis, quand on pense à elle inévitablement cela nous en rappelle d’ailleurs qui ne sont plus aujourd’hui.

C’est elle la belle Mitsou :

1935485_160817514282008_2920565903438202276_n[1].jpg

Même 15 ans plus tard c’est comme si c’était hier. Elle en a vu beaucoup avec nous ! Elle a habité avec nous à Pointe-aux-Trembles, dans le centre-sud de Montréal sur la Dorion, à St-Césaire, à Beauharnois, puis de retour à Montréal où elle termina ses jours d’une façon pour le moins brutale. On a beaucoup beaucoup pleuré. Trop triste, je ne vais pas vous faire pleurer.

Dino la bibitte verte !

10438922_160795264284233_3484467159339984831_n1
Dino la bibitte verte ! Dino était amusant et intrigant. Mais à vrai dire… pas très affectueux ! Sauf pour une chose se coller dans notre cou chaud ! Les iguanes sont à sang froid et recherche toujours la chaleur c’est d’ailleurs pourquoi c’est obligatoire d’avoir une pierre chauffante dans leur vivarium, j’ai lu que c’était nécessaire, la chaleur, pour leur digestion.

D’ailleurs côté bouffe c’était drôle il trippait sur la pizza ! Dans ce temps là on habitait sur la rue Dorion dans le centre-sud de Montréal et il y avait une pizzeria à deux coins de rue alors on en bouffait disons au moins une fois semaine ! Dino sentait l’odeur quand la pizza arrivait et il venait quêter. Il adorait le fromage et bien sûr les piments. Aujourd’hui quand j’y repense ce devait être parce que c’était chaud tout simplement !

Même si c’est pas très communicatif, nous l’avons beaucoup aimé. On lui avait fait un beau vivarium (je viendrai ajouter la photo ici quand je trouverai) et il n’avait pas peur de notre chienne Mitsou. On s’amusait à le mettre sur le dos de Mitsou ou de Fred et les deux ne semblait pas être trop dérangés ! On les couchait même ensemble de temps en temps.

Dino a habité avec nous sur la rue Dorion puis avec nous dans notre première maison à St-Césaire. Un jour nous sommes revenus à la maison, il n’y était plus. On a jamais su comment il avait pu se sauver. Probablement par une petite déchirure dans le moustiquaire de la chambre au deuxième ? Ça a été triste mais on s’attache tout de même moins à un lézard qu’au meilleur ami de l’homme ! Il a probablement eu une extraordinaire vie mais l’hiver venu je doute qu’il n’aie descendu dans le sud ! snif snif !

Fred le glouton, Fred le destructeur !

 

168198_160802760950150_215006394694979092_n1Fred et Mitsou ! Tous deux le regard plongé vers ou ?

Ce beau grand et fidèle ami, Labrador/Terre-Neuve, dénommé Fred était un chien obéissant et fier. Il marchait au pied sans qu’on lui aie jamais montré. Il était dévoué ! Bien que plusieurs fois la grosseur de Mitsou, la boss c’était Mitsou. Elle n’avait qu’à montrer les dents pour que ce grand patatouf sans aucun malice ne se sauve ! Fin doux, chien adorant les enfants. On pouvait le tirer par la queue et il se laissait tirer par la queue sans même réagir. Aucune méchanceté. Glouton parce qu’il avalait tout, mais vraiment tout. Quand je dis tout, un jour on avait oublier sur la table un plein contenant de margarine ! Il avait lavé le contenant !

Mais où était le hic ?

Notre propriétaire de l’époque, un courtier immobilier était propriétaire de ce chien. En passant nous visiter il avait amené ce chien avec lui nous laissant savoir qu’il s’en allait le porter à la SPCA. Il avait six mois. Il nous avait prévenu que le chien était probablement traumatisé. Il était hors de question que nous laissions partir ce magnifique chien.

Ce courtier très occupé n’était jamais à la maison, pratiquement 7 jours sur 7, et le chien lui à la journée longue dans une cage. Il avait été traumatisé complètement. Si nous nous absentions, je pense qu’il avait tellement peur de rester seul trop longtemps, il démolissait tout ! Jusqu’au traîne sur le bord des murs… et les planchers eux même !

C’est pas des farces, une fois on l’avait laissé dans la cour en se disant qu’elle était cloturée… Croyez le ou non à notre retour il avait arraché la moitié des rouleaux de tourbes qu’on avait installé quelques semaines auparavant et creuser des trous ! Rien n’était à son épreuve s’il était laissé seul.

Heureusement, son paradis allait venir à lui. Francis qui donnait des cours d’électronique à l’époque avait eu un contact avec une personne vivant à la campagne, la dame restait à la maison et des enfants pour s’amuser. Le bonheur il a eu et, nous avait-on dit, le bonheur il a donné à toute une famille ! Alors ça aura été Fred, notre gros toutou ! Même plusieurs années après nous avions des nouvelles d’à quel point il était apprécié et le meilleur ami de leurs enfants. Heureusité !
Fred n’aura donc habité avec nous que sur la rue Dorion !

D’autres bibittes le fun mais moins affectueuses

On a aussi eu des poissons, une salamandre, un petit crabe, une colombe et une perruche ! Alleluia ! Mais tous ceux là était pas mal plus d’entretien que affectueux !

Voilà ce fût mon petit hommage à ces êtres vivants que nous avons aimés et considérés comme nos bébés !

Nous n’avons plus de chien depuis 15 ans, c’est un gros pensez y bien. C’est un contrat de 15 ans ! Ça reviendra au bon moment.

Commentaires

1484108_160834614280298_8837091219496408824_n[1].jpg

Patrick Rioux  Francis tout jeune… On habitait sur la rue Dorion à Montréal. Il y a à peu près 23 ans ! Il avait 22-23 ans avec notre Mitsou ! Remarquez sur le bureau… de l’électronique !

Voir la suite